Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 18:22

Mensuel édité par la SA Le Monde Diplomatique

 

Monde-Diplo.jpg

 

 

La lecture du Monde Diplomatique est comme une gorgée d’eau fraîche en pleine canicule. Elle réveille les sens et éclaircit les idées, sans toutefois nous bercer de fausses illusions sur l’état de notre monde.

 

Dans ce numéro du mois de janvier, un article m’a particulièrement frappé. À l’heure où les débats politiques publics n’ont de cesse de d’agiter l’épouvantail de la crise économique mondiale, Wolfgang Streeck, directeur de l’Institut Max Planck pour l’étude des sociétés, pose dans La crise de 2008 acommencé il y a quarante ans une question à mon avis fondamentale : « et si le capitalisme démocratique mis en place dans les pays occidentaux après la seconde guerre mondiale comportait un déséquilibre indépassable ? » Son exposé, particulièrement éclairant, montre en une double page l’évolution du système capitaliste. Ayant d’abord fait appel à l’inflation, avant d’aggraver la dette publique des États puis d’avoir intégré la dette privée – celle des ménages – dans son cercle vicieux, le capitalisme affronte aujourd’hui une quatrième phase de crise qui le remet en cause de manière profondément structurelle, puisqu’il n’existe plus désormais aucune soupape aux contractions financières internationales. Si les perturbations et l’instabilité sont devenues la règle, on en vient presque à rêver l’explosion d’un système aussi amoral qu’inepte à gommer les inégalités de notre « capitalisme démocratique ». Ce texte de Wolfang Streek, à lire de toute urgence, est une version abrégée d’une analyse publiée dans la New Left Review n° 71 (Londres, septembre-octobre 2011), que vous pouvez découvrir ICI.

 

À lire également, entre autres, deux textes inédits de Pierre Bourdieu, La fabrique des débats publics et Les deux faces de l’État, reprises de cours donnés au Collège de France au début des années 1990. Comme à son habitude, le sociologue français s’avère glaçant de lucidité. Notons aussi le supplément de quatre pages consacré aux politiques sanitaires internationales, qui rappelle qu’un effort financier sans précédent, coordonné par le Fonds mondial, a récemment permis de juguler et de faire régresser les épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme. Mais devant la crise et les restrictions budgétaires des États donateurs, la lutte continue de plus belle pour devancer la mort.

 

 

 

Par Matthieu ROGER

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu Roger - dans Relations internationales
commenter cet article

commentaires

Recherche

Rhapsodie

Mon âme et mon royaume ont pour vaisseaux les astres

Les cieux étincelants d’inexplorées contrées

Ébloui par l’aurore et ses nobles pilastres

J’embrasse le fronton du Parthénon doré

 

 

Frôlant l’insigne faîte des chênes séculaires

Je dévide mes pas le long d’un blanc chemin

À mes côtés chevauche le prince solitaire

Dont la couronne étreint les rêves de demain

 

 

Au fil de l’encre noire, ce tourbillon des mers

Ma prose peint, acerbe, les pennons désolés

D’ombrageux paladins aux fronts fiers et amers

Contemplant l’acrotère d’austères mausolées

 

 

Quiconque boit au calice des prouesses épiques

Sent résonner en lui l’antique mélopée

Du chant gracieux des muses et des gestes mythiques

Qui érigent en héros l’acier des épopées

 

 

Par Matthieu Rogercasque-hoplite