Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 15:09

Mensuel édité par la SA Le Monde Diplomatique

 

monde diplo 693

       

Encore un sommaire très fourni pour ce numéro du Monde Diplomatique du mois de décembre. De la Russie jusqu’au Congo, en passant par Mayotte, la Grèce, l’Inde ou les Etats-Unis, voici une nouvelle revue complète des sujets internationaux les plus significatifs. Bien évidemment la crise économique mondiale se retrouve en premières ligne des interrogations. Dans son article Sur le toboggan de la crise, qui fait la une, l’économiste Frédéric Lordon décortique avec brio le cercle vicieux dans lequel nous nous trouvons actuellement à cause des politiques de rigueur budgétaire : « L’impossibilité pour chacun séparément de compenser par la demande extérieure l’étranglement de la demande intérieure, du fait que tous les autres alentour font le même choix de la rigueur, conduit fatalement à des baisses de croissance telles que les pertes de recettes fiscales détruisent l’effet des réductions des dépenses. (…) Il s’ensuit cet enchaînement absurde dans lequel les hausses de taux d’intérêt déclenchées par les attaques de panique spéculative dégradent cumulativement les soldes budgétaires (…), à quoi les politiques économiques  répondent en approfondissant la restriction… et les dettes. (p. 12) » Ou comment résumer la macroéconomie en quelques phrases.

 

Trois autres articles ont particulièrement attiré mon attention, car ils reviennent sur des questions stratégiques incontournables. Séisme géopolitique au Proche-Orient, écrit par Alain Gresh, aborde le processus de démocratisation embrasant depuis peu le monde arabe. L’occasion d’inscrire la poursuite des revendications populaires (Ègypte, Syrie, Yémen, Bahreïn, etc.) dans le cadre plus global des jeux de pouvoir géopolitiques entre Washington, la Ligue arabe et les États revendiquant leur indépendance diplomatique. L’ancien diplomate français Patrick Haimzadeh cherche quant à lui à décrypter l’après-guerre en Lybie en posant une question à première vue simple : Qui a gagné la guerre en Lybie ? Sauf que le Conseil national de transition, bien que militairement vainqueur de la guerre civile, n’est pas accepté par l’ensemble de la population et « se heurte à la militarisation de la société, au repli sur les identités clanique et religieuse, ainsi qu’à l’intervention d’acteurs étrangers ». De leur côté, deux professeurs d’histoire à l’université de New York, Jane Burbank et Frederic Cooper, mettent en perspective la notion d’empire au travers d’une double page intitulée De Rome à Constantinople, penser l’empire pour comprendre le monde. Leur raisonnement, qui les conduit à interroger la solidité parfois factice et peu efficiente de l’État-nation, les amène à souhaiter la venue de nouvelles formes de souveraineté, plus à même d’intégrer la lutte contre l’inégalité et l’acceptation de la diversité comme piliers politiques et structurels.

 

Je vous invite une nouvelle fois à pratiquer et faire connaître Le Monde Diplo autour de vous. Les qualités éditoriales et rédactionnelles de ce journal en font un titre à part dans le paysage journalistique français, qui mérite plus que jamais notre soutien inconditionnel.

 

 

 

Par Matthieu ROGER

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu Roger - dans Relations internationales
commenter cet article

commentaires

Recherche

Rhapsodie

Mon âme et mon royaume ont pour vaisseaux les astres

Les cieux étincelants d’inexplorées contrées

Ébloui par l’aurore et ses nobles pilastres

J’embrasse le fronton du Parthénon doré

 

 

Frôlant l’insigne faîte des chênes séculaires

Je dévide mes pas le long d’un blanc chemin

À mes côtés chevauche le prince solitaire

Dont la couronne étreint les rêves de demain

 

 

Au fil de l’encre noire, ce tourbillon des mers

Ma prose peint, acerbe, les pennons désolés

D’ombrageux paladins aux fronts fiers et amers

Contemplant l’acrotère d’austères mausolées

 

 

Quiconque boit au calice des prouesses épiques

Sent résonner en lui l’antique mélopée

Du chant gracieux des muses et des gestes mythiques

Qui érigent en héros l’acier des épopées

 

 

Par Matthieu Rogercasque-hoplite