Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 23:29

Arte Éditions & Futuropolis, 2014

 

Grande-Guerre-couv.jpg

 

 

C’est un défi vraiment pas banal que s’est lancé Joe Sacco : réaliser une fresque dessinée de plusieurs mètres peignant le lancement de la grande offensive britannique de la Somme, le 1er juillet 1916. Futuropolis et Arte Éditions se sont associés pour permettre l’édition de ce projet, avec aujourd’hui la publication de ce livre panorama dont la frise illustrée mesure rien moins que sept mètres de long. Joe Sacco revendique la célèbre tapisserie de Bayeux comme inspiration formelle, d’où une imbrication fondue enchaînée de plans et de perspectives divergentes, réalisée plutôt brillamment. Le coup de crayon, uniquement en noir et blanc, rappelle quant à lui les illustrations réalisée par Jean-Claude Le Guillou pour Versailles – Histoire du château des rois (Éditions Deux Coqs d’or, 1997). Le panorama déplié se veut à la fois descriptif et narratif, puisqu’il relate toutes les séquences de cette journée du 1er juillet 1916 : balade matinale du général en chef Sir Douglas Haig, manœuvres des troupes jusqu’aux tranchées, pilonnages d’artillerie, attaques en lignes vers les positions allemandes, rapatriements des morts et des blessés. On pourra regretter le caractère quelque peu naïf des illustrations de Joe Sacco, qui ne marche à l’évidence pas dans un traitement ultra-réaliste à la Tardi. De même, le choix du noir et blanc peut être lui aussi questionné, une colorisation aurait selon moi donné plus de force à son dessin. Néanmoins l’exercice de reconstitution minutieux auquel se prête l’auteur a le mérite de retracer de manière fidèle le quotidien du troupier de la Première Guerre mondiale. Un livret rédigé par l’historien américain Adam Hochschild vient compléter l’ouvrage, où l’on trouve un texte de présentation éclairant sur les circonstances de ce drame qui vit près de 20.000 hommes fauchés en une seule journée, ainsi qu’une légende des différentes planches de la frise illustrée. Bref, à défaut de constituer un futur incontournable de votre bibliothèque historique, La grande guerre – Le premier jour de la bataille de la Somme s’avère être un objet très original, présenté dans un coffret à la finition soignée.

 

Un aperçu de ce travail de Joe Sacco est visible ICI.

 

 

Par Matthieu Roger

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu Roger - dans Histoire militaire
commenter cet article

commentaires

Recherche

Rhapsodie

Mon âme et mon royaume ont pour vaisseaux les astres

Les cieux étincelants d’inexplorées contrées

Ébloui par l’aurore et ses nobles pilastres

J’embrasse le fronton du Parthénon doré

 

 

Frôlant l’insigne faîte des chênes séculaires

Je dévide mes pas le long d’un blanc chemin

À mes côtés chevauche le prince solitaire

Dont la couronne étreint les rêves de demain

 

 

Au fil de l’encre noire, ce tourbillon des mers

Ma prose peint, acerbe, les pennons désolés

D’ombrageux paladins aux fronts fiers et amers

Contemplant l’acrotère d’austères mausolées

 

 

Quiconque boit au calice des prouesses épiques

Sent résonner en lui l’antique mélopée

Du chant gracieux des muses et des gestes mythiques

Qui érigent en héros l’acier des épopées

 

 

Par Matthieu Rogercasque-hoplite