Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 20:37

Bimensuel édité par Mondadori France


cover-GUERRES-ET-HISTOIRE-5.jpg

 

 

 

Ce cinquième numéro de Guerres & Histoire nous propose comme d’habitude un contenu réactionnel aussi riche que varié. Le dossier principal, qui court sur vingt-quatre pages, revient sur la structure de l’armée française durant la Première Guerre mondiale, tout en la comparant à celle de ses alliés ou ennemis. Un contrepoint intéressant à ma lecture récente de Les secrets de la grande Guerre publié par Rémy Porte. Sont notamment abordées les questions du productivisme industriel, qui permit l’arrivée des armes motorisées sur le champ de bataille, ainsi que la naissance, plus ou moins évidente à déceler, d’un « art opératif » à la française. Dommage que la pensée stratégique nationale se soit quelque peu sclérosée durant l’entre-deux guerres, car au sortir de 1918 le haut commandement français avait toutes les cartes en main pour poursuivre sa réflexion globale d’articulation entre les différentes armes.

 

On notera également dans ce numéro l’interview exclusive étonnante du sous-marinier américain William Craig, qui nous transporte d’emblée dans un univers à la Das Boot. À une toute autre époque, Éric Tréguier revient dans « Qadesh : première victoire de la propagande » sur la victoire égyptienne de Qadesh, remportée en 1274 av. J.-C. sur les chars hittites, célébrée avec pompe par Ramsès II, alors qu’en fait il ne remporta vraisemblablement pas la guerre. Par ailleurs, notons deux autres articles remarquables car abordant deux sujets méconnus. Le premier relate l’utilisation durant les guerres de la Révolution françaises de compagnies aérostières, avec un succès certain en termes de renseignement des mouvements ennemis. Mais l’expérience ne fut pas prolongée. Quant à l’interview du lieutenant-colonel Olivier Entraygues par Laurent Henninger, elle permet de découvrir l’œuvre fondamentale du Britannique John Frederick Charles Fuller, qui fut responsable des unités blindées britanniques en 1916-1918 avant de se consacrer entièrement à l’étude de la stratégie militaire. Le seul ouvrage de Fuller disponible en français est La conduite de la guerre de 1789 à nos jours – Étude des répercussions de la révolution française, de la révolution industrielle et de la révolution russe sur la guerre et la conduite de la guerre, publié pour la première fois en 1961 et paru en poche dans la Petite Bibliothèque Pajot.

 

Je finirai cette chronique en soulignant tout l’intérêt que je porte à la rubrique À lire (p. 102-105), à même de conseiller ou déconseiller la lecture des ouvrages les plus récemment publiés.

 

 

Par Matthieu ROGER

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu Roger - dans Histoire militaire
commenter cet article

commentaires

Recherche

Rhapsodie

Mon âme et mon royaume ont pour vaisseaux les astres

Les cieux étincelants d’inexplorées contrées

Ébloui par l’aurore et ses nobles pilastres

J’embrasse le fronton du Parthénon doré

 

 

Frôlant l’insigne faîte des chênes séculaires

Je dévide mes pas le long d’un blanc chemin

À mes côtés chevauche le prince solitaire

Dont la couronne étreint les rêves de demain

 

 

Au fil de l’encre noire, ce tourbillon des mers

Ma prose peint, acerbe, les pennons désolés

D’ombrageux paladins aux fronts fiers et amers

Contemplant l’acrotère d’austères mausolées

 

 

Quiconque boit au calice des prouesses épiques

Sent résonner en lui l’antique mélopée

Du chant gracieux des muses et des gestes mythiques

Qui érigent en héros l’acier des épopées

 

 

Par Matthieu Rogercasque-hoplite