Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 09:17

Les Éditions de l’Opportun, 2013


cover-et-si-napoleon.jpg

 

Depuis quelques années l’uchronie historiques est à la mode. Surfant sur cette vague, Luc Mary et Philippe Valode nous proposent aujourd’hui une « histoire de France revue et corrigée en 40 uchronies ». L’ambition est aussi grand que noble, et la préface annonce la couleur : « Au fond, les deux auteurs de ces 40 uchronies ont réécrit une histoire de France différente, mais tellement plus probable  que celle qui s’est, en vérité, inscrite dans les faits. Une histoire rigoureuse, renseignée, parfaitement crédible » (p. 8). Disons-le sans ambages, le pari est loin d’être tenu.

 

Tout d’abord, les quarante uchronies qui nous sont promises ne correspondent pas au contenu de l’ouvrage ; il y a là, comme qui dirait, tromperie sur la marchandise. En effet, l’uchronie proprement dite ne concerne que les deux ou trois pages finales de chacun des quarante chapitres du livre, l’essentiel de ces derniers s’apparentant à un simple résumé du contexte historique de l’événement étudié. Et si… Napoléon avait remporté la bataille de Waterloo ? relève donc plus de L’Histoire de France pour les nuls que d’un véritable essai critique. Cette première déception se double d’un constat amer, à savoir l’inégale qualité des scénarios proposés. Si les hypothèses d’un Vercingétorix vainquant César à Alésia, celle d’un Montcalm triomphant aux plaines d’Abraham en 1759 ou encore celle d’une défaite des Français à Valmy sont bien pensées, Luc Mary et Philippe Valode s’empêtrent malheureusement bien trop souvent dans des canevas historiques peu plausibles, voire carrément invraisemblables. Citons, entre autres exemples, celui d’une Jeanne d’Arc forcée par Charles VII à prendre époux, d’un Louis XI tué de la main de Charles le Téméraire sur un coup de sang, d’un Henri IV bigame, ou encore d’un Louis XVIII tenant tête à Napoléon Ier sur le perron des Tuileries en mars 1815. Certaines projections uchronique semblent même rédigé à la va-vite, un comble ! Bref, tant la rigueur historique que la qualité littéraire ne sont pas aux rendez-vous fixé par les deux auteurs. Vraiment dommage, car l’idée de revisiter certains des moments-clés de l’histoire militaire française « avait pourtant de la gueule », si notre lecteur veut bien avoir l’amabilité de nous passer l’expression.

 

À ceux qui voudraient s’orienter vers des ouvrages uchroniques bien plus intéressants et crédibles, nous conseillons la lecture de Et si on refaisait l’histoire ?, d’Anthony Rowley et Fabrice Almeida, ainsi que de l’excellent What if ? – Military historians imagine what might have been, republié en 2001 sous la direction de Robert Cowley.

 

 

Par Matthieu Roger

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu Roger - dans Histoire militaire
commenter cet article

commentaires

Recherche

Rhapsodie

Mon âme et mon royaume ont pour vaisseaux les astres

Les cieux étincelants d’inexplorées contrées

Ébloui par l’aurore et ses nobles pilastres

J’embrasse le fronton du Parthénon doré

 

 

Frôlant l’insigne faîte des chênes séculaires

Je dévide mes pas le long d’un blanc chemin

À mes côtés chevauche le prince solitaire

Dont la couronne étreint les rêves de demain

 

 

Au fil de l’encre noire, ce tourbillon des mers

Ma prose peint, acerbe, les pennons désolés

D’ombrageux paladins aux fronts fiers et amers

Contemplant l’acrotère d’austères mausolées

 

 

Quiconque boit au calice des prouesses épiques

Sent résonner en lui l’antique mélopée

Du chant gracieux des muses et des gestes mythiques

Qui érigent en héros l’acier des épopées

 

 

Par Matthieu Rogercasque-hoplite