Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 19:49

Éditions de La Martinière, 2000


cover-deserts-d-afrique.jpg
    

 

Les Éditions de La Martinière ne m’ont jamais déçu, elles qui se veulent une maison référence en ce qui concerne les livres prestigieux sur la photo, la nature, le voyage, l'art, le patrimoine et la spiritualité. Elles font une nouvelle fois mouche avec cet ouvrage de photographies intitulé Déserts d’Afrique. Un ouvrage que l’on doit à Michael Martin, homme aux multiples facettes, à la fois géographe de formation, grand voyageur devant l’éternel, président de la Gesellschaft für Bild und Vortrag, et sociétaire de l’agence de photo Look. Il nous emmène avec lui dans les profondeurs désertiques de l’Afrique, mettant en relief ses splendides clichés par des textes courts abordant la géographie et l’ethnologie de ces contrées. Désert d’Afrique est scindé en quatre grands chapitres, qui nous présentent avec force d’images la Sahara, le Kalahari, le Namib, et la vallée du Rift. Difficile de résister à la munificence des soleils couchants, des dunes à perte de vue, des massifs rocheux façonnés par le temps de l’érosion… Cet état naturel à première vue inhospitalier ne doit pas faire oublier les cultures et les civilisations ancestrales qui s’y sont développées depuis des siècles. Fidèle à sa démarche de toujours, Michael Martin photographie aussi les tribus, les villages, ces hommes et ces femmes qui incarnent les déserts africains. Il en parle également avec un profond respect, voulant retranscrire « la force prodigieuse et la grande joie de vivre » qui les animent. La noblesse de l’Afrique s’exprime ainsi au travers de la diversité de ses paysages et de ses habitants. Sa beauté rayonne aussi bien sur les mers sans eau du Sahara qu’à travers le territoire des nomades de la vallée du Rift ou sur le faîte des dunes immenses du plus vieux désert du monde (le Namib). Coup de cœur personnel : les teintes orangées du Namib, d’un éclat à couper le souffle !

 

Plus accessible à la lecture que les textes du Désert de Monod, Déserts d’Afrique constitue une invitation au voyage et au rêve qui ravira les amateurs de beaux livres et de très belles photographies.

 

Par Matthieu Roger

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu Roger - dans Géographie
commenter cet article

commentaires

Recherche

Rhapsodie

Mon âme et mon royaume ont pour vaisseaux les astres

Les cieux étincelants d’inexplorées contrées

Ébloui par l’aurore et ses nobles pilastres

J’embrasse le fronton du Parthénon doré

 

 

Frôlant l’insigne faîte des chênes séculaires

Je dévide mes pas le long d’un blanc chemin

À mes côtés chevauche le prince solitaire

Dont la couronne étreint les rêves de demain

 

 

Au fil de l’encre noire, ce tourbillon des mers

Ma prose peint, acerbe, les pennons désolés

D’ombrageux paladins aux fronts fiers et amers

Contemplant l’acrotère d’austères mausolées

 

 

Quiconque boit au calice des prouesses épiques

Sent résonner en lui l’antique mélopée

Du chant gracieux des muses et des gestes mythiques

Qui érigent en héros l’acier des épopées

 

 

Par Matthieu Rogercasque-hoplite