Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 13:41

Éditions Akileos, 2014

chaos-team.jpg.gif

Après un premier tome détonnant et un second volet qui m’avait laissé sur ma faim d’un point de vue strictement scénaristique, voilà que Chaos Team 2.1 débarque dans les bacs de toutes les bonnes librairies de France et de Navarre. Et ce pour mon plus grand plaisir, puisque Chaos Team 2.1 s’avère être l’épisode le plus passionnant des aventures des anciens mercenaires de Blackfire, désormais passés au service des forces du Renouveau. Vincent Brugeas, le scénariste de la série, peut en effet se consacrer pleinement au déploiement narratif de l’intrigue, les deux premier opus ayant déjà suffisamment introduit et présenté les différents personnages. D’où un rythme plus nerveux fort appréciable, qui sied parfaitement à l’état d’urgence d’une mission de secours pour le moins précipitée, direction Mourmansk. Là-bas, un ancien général russe se faisant appeler le Tsar déploie sa toile et va donner du fil à retordre à nos héros… Bref, Chaos Team 2.1 est tellement riche qu’il me serait malaisé d’en dire plus sans dévoiler un pan de l’histoire. Signalons tout de même des références uchroniques toujours bienvenues, qui convoquent la grande Histoire. La reddition  du Commandeur des forces catholiques devant Agathe, sur laquelle s’ouvre le récit, est évidemment un clin d’œil à Vercingétorix jetant ses armes au pied de César. Le Tsar, figure dont on devrait en apprendre plus dans le quatrième tome, est une incarnation des réminiscences nationales-soviétiques. Quant à Omar, l’évocation de son passé lors d’un flash-back de trois pages, n’est pas sans rappeler le conflit qui a repris au Darfour depuis 2003.

 

Enfin il m’est impossible de terminer cette chronique sans tirer une nouvelle fois un grand coup de chapeau au dessinateur Ronan Toulhoat, qui fait ici des merveilles. Il est sans aucun doute, avec Éric Bourgier dont j’admire également le coup de crayon, l’illustrateur français le plus doué de cette décennie.

 

 

 

Par Matthieu Roger

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu Roger - dans Fictions
commenter cet article

commentaires

Recherche

Rhapsodie

Mon âme et mon royaume ont pour vaisseaux les astres

Les cieux étincelants d’inexplorées contrées

Ébloui par l’aurore et ses nobles pilastres

J’embrasse le fronton du Parthénon doré

 

 

Frôlant l’insigne faîte des chênes séculaires

Je dévide mes pas le long d’un blanc chemin

À mes côtés chevauche le prince solitaire

Dont la couronne étreint les rêves de demain

 

 

Au fil de l’encre noire, ce tourbillon des mers

Ma prose peint, acerbe, les pennons désolés

D’ombrageux paladins aux fronts fiers et amers

Contemplant l’acrotère d’austères mausolées

 

 

Quiconque boit au calice des prouesses épiques

Sent résonner en lui l’antique mélopée

Du chant gracieux des muses et des gestes mythiques

Qui érigent en héros l’acier des épopées

 

 

Par Matthieu Rogercasque-hoplite