Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 03:11

Éditions Archipoche, 2008

000478379.jpg

 

 

Bravo Two Zero est le récit autobiographique d’Andy McNab, sergent du Special Air Service (SAS) britannique, groupe d’infanterie terrestre d’élite spécialisée dans les missions d’infiltration et de sabotage en zone ennemie. Dans ce livre Andy McNab nous narre son expérience de la première guerre du Golfe, lorsqu’il fut en janvier 1991 capturé et torturé pendant six semaines par les Irakiens. Son histoire est intéressante à plusieurs points de vue. Tout d’abord, il nous renseigne sur la planification d’une mission commando top secrète. Choix de la zone de largage, définition de codes de communication et de points de rendez-vous changeants, préparation d’un itinéraire terrestre, choix d’une base d’opération, étude des axes de communication ennemis, préparation de l’exfiltration, etc., rien n’est laissé au hasard ! Le professionnalisme des SAS est à ce niveau là tout bonnement impressionnant, aussi bien en ce qui concerne la mise en place tactique que la préparation mentale que suppose ce type d’opération. Ensuite, Andy McNab, en tant que chef de son commando de huit hommes, est le mieux placé pour nous narrer les tenants et les aboutissants de cette opération « Bravo Two zero », qui avait pour objectif de détruire les câbles de transmission terrestres permettant l’envoi de Scud irakiens (missiles de longue portée : entre 160 et 280 kms). Au vu du destin tragique de ce commando britannique on pourrait croire à un roman d’action, mais tout est bel et bien véridique : l’adaptabilité constante de l’organisation tactique du commando, les accrochages aussi imprévus que violents avec plusieurs patrouilles irakiennes, la fuite éperdue à travers l’infini désertique, la traque d’hommes physiquement au bout du rouleau, leur capture à quelques kilomètres de la frontière syrienne, les séances de tortures psychologiquement meurtrières… Cet ouvrage constitue également un précieux témoignage sur ce que sont devenus les conflits modernes, avec cette volonté affichée de la part de la coalition alliée de mener en Irak une guerre chirurgicale. L’engagement frontal de régiments d’infanterie est révolu, priorité est désormais donnée au bombardement aérien et aux opérations commandos dont l’action ciblée, moins coûteuse en hommes, est censée abréger la durée du conflit. Enfin, on apprend beaucoup sur la tactique militaire d’infiltration ainsi que les techniques d’armement et de reconnaissance employées durant la guerre du Golfe par les troupes britanniques : Armalite (fusil d’assaut), Minimi (mitrailleuse légère), Claymore (mines anti-personnel), plastic PE4, bombes 203, TACBE (Tactical Beacon, balises tactiques), systèmes Magellan (navigation par satellite), etc.

Bravo Two Zero est un livre choc, dont personne ne peut sortir indemne. En retraçant le parcours épique de son commando - le seul d’entre eux ayant réussi à franchir la frontière syrienne a parcouru jusqu’à 300 kilomètres en quelques jours ! -, Andy McNab nous confronte aux limites physiques et psychologiques de la résistance humaine. Avec pour principal enseignement que la guerre chirurgicale, si tant est qu’elle existe, ne sera jamais une « guerre propre ».

 

 

Par Matthieu Roger

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Matthieu Roger - dans Histoire militaire
commenter cet article

commentaires

Recherche

Rhapsodie

Mon âme et mon royaume ont pour vaisseaux les astres

Les cieux étincelants d’inexplorées contrées

Ébloui par l’aurore et ses nobles pilastres

J’embrasse le fronton du Parthénon doré

 

 

Frôlant l’insigne faîte des chênes séculaires

Je dévide mes pas le long d’un blanc chemin

À mes côtés chevauche le prince solitaire

Dont la couronne étreint les rêves de demain

 

 

Au fil de l’encre noire, ce tourbillon des mers

Ma prose peint, acerbe, les pennons désolés

D’ombrageux paladins aux fronts fiers et amers

Contemplant l’acrotère d’austères mausolées

 

 

Quiconque boit au calice des prouesses épiques

Sent résonner en lui l’antique mélopée

Du chant gracieux des muses et des gestes mythiques

Qui érigent en héros l’acier des épopées

 

 

Par Matthieu Rogercasque-hoplite